Sensiblue transparant 

 

 

 

Fonctionnement

 

Comment fonctionne le concept Sensiblue ?

Les appareils sur base Sensiblue purifient l'eau à partir d’une matière première simple : le sel. Dès que l'eau circule dans l'appareil, un courant électrique est automatiquement délivré sur le sel dissous dans l’eau du réservoir, ce qui génère un dosage de chlore (car le sel est du chlorure de sodium) équivalent à celui d’une eau de ville de qualité (sans goût ni odeur). La désinfection est ainsi assurée.  

A la différence de la désinfection à l’UV ou l'Ozone, le principe Sensiblue désinfecte l'eau dans la durée (on parle de rémanence). Sensiblue s’attaque aux micro-organismes pathogènes, en premier lieu les bactéries et les virus (voir plus bas).

Une LED témoin indique simplement si l'appareil fonctionne : verte, elle indique que l'eau est désinfectée ; rouge, elle signale qu'il faut recharger le réservoir en sel (une recharge est suffisante pour environ 30 000 litres).

 

Mieux vaut prévenir que guérir:

Le concept Sensiblue tue les bactéries et les virus, mais de quoi s’agit-il exactement ?

 

Bactéries:

Les bactéries sont des micro-organismes unicellulaires. Sous le microscope, elles ont la forme de petites boules ou de bâtonnets. De nombreuses espèces de bactéries sont essentielles aux fonctions du corps humain, comme les bactéries de l'intestin, qui contribuent à la digestion. Beaucoup de bactéries sont inoffensives, nous en sommes porteurs sans nous en rendre compte. En revanche certaines d’entre elles sont la cause de maladies. On entend régulièrement parler de la legionnelle (se contamine par l’eau en suspension dans l’air, inspirée dans les poumons), la salmonelle (cause de fièvres comme la typhoïde ou d’intoxications alimentaires), ou l’E.coli (responsable de gastro-entérites).

 

 

Virus

Les virus sont beaucoup plus petits que les bactéries. Ils ne peuvent survivre par eux-mêmes et pénètrent dans les cellules d’autres êtres vivants. Les antibiotiques n'apportent pas de réponses aux virus.